Standard téléphonique  03 88 06 33 33
Rechercher  

Médecine nucléaire

 

Service / Unité :

Médecine Nucléaire

 

Equipe :


 

Chef de pôle :

Dr Pierre LEDDET

Chef de service :

Dr Anne DIDON-PONCELET (médecin nucléaire)

Personnel médical :

Dr Céline HEIMBURGER ( médecin nucléaire)
Dr Nastassja KRESSER-MULLER (médecin nucléaire)
Dr Marie-Soline MONTAZ-ROSSET (médecin nucléaire)
Dr Louise PESQUE ( médecin nucléaire)

Cadre Supérieur de Santé :

Mme Nathalie BARTH

Cadre de Santé :

M. Jérémie WAGNER

Autres intervenants :

Dr Sébastien REITENBACH (radio-pharmacien)
Dr Julien DETOUR ( radio-pharmacien)
Service de radioprotection

La scintigraphie conventionnelle

 

Secrétariat Téléphone

Tél : 03.88.06.30.75
Fax : 03.88.06.35.04

Le TEP SCAN

 

Secrétariat Téléphone

Tél : 03.88.06.31.57
Fax : 03.88.06.35.04

 

Présentation

Le service de médecine nucléaire comprend une activité de scintigraphie conventionnelle avec 3 salles de gamma- caméras et depuis novembre 2020, une activité TEP SCAN.
Le service de médecine nucléaire est une des composante du Pôle Cardio-Neuro-Vasculaire.

Il est situé au rez-de-chaussée bas du bâtiment médico-chirurgical.
Il dispose d'un accès direct par l'extérieur, sans passer par l'accueil principal.

       

                       Entrée                                           Accueil - Secrétariat                                                                                 Salle d'attente

 

En quoi consiste les examens en médecine nucléaire?

Il s'agit d'une imagerie de fonctionnement des organes ou plus généralement des tissus. Pour l'obtenir, un médicament radiopharmaceutique (MPR) spécifique de l'exploration demandée est administré, le plus souvent par injection intraveineuse. Il n'entraîne pas d'effet secondaire ni d'allergie. Ce MRP émet un rayonnement qui va être détecté par l'appareil appelé "gamma-caméra" et qui va permettre l'obtention d'une image appelée "scintigraphie".


Informations générales

  • Avant l'examen
    Il est recommandé de retirer les effets personnels (colliers, montres, bijoux...) avant la venue au service afin d'éviter toute perte.

  • Risques liés à l'injection :
    L'examen nécessite la pose d'une voie veineuse.

  • Risques liés à la radioactivité :
    La scintigraphie délivre à l'organisme une petite quantité de radioactivité avec un niveau d'exposition du même ordre que celui reçu en radiologie. Il n'est donc pas dangereux mais doit toujours être pratiqué en fonction de l'intérêt du patient. Le risque de pathologie secondaire induite par une irradiation aussi faible n'a jamais pu être démontré. Outre la décroissance naturelle de la radioactivité, le produit radioactif est rapidement éliminé par les urines.

  • Contre-indication
    L'examen est contre-indiqué en cas de grossesse (sauf pour la scintigraphie pulmonaire). En cas d'allaitement, prévenir le personnel avant l'injection.

  • Claustrophobie
    Prévenir le secrétariat ou les MERM.
    Si elle est importante, les conditions de réalisation de l'examen peuvent être aménagées. Si une prémédication est nécessaire, elle doit être anticipée par le médecin prescripteur.

  • Après examen
    La conduire d'un véhicule, la reprise des activités, y compris le travail sont possibles.

  • Les résultats
    Ils seront communiqués directement au médecin ayant demandé l'examen et en aucun cas remis le jour même.

 

La scintigraphie conventionnelle

  • Généralités
    L'activité de scintigraphie conventionnelle concerne principalement les scintigraphies osseuses, cardiaques, pulmonaires et thyroïdiennes. Sont également réalisées de nombreuses autres explorations (scintigraphie rénale, lymphographie, recherche d'infection, maladies métaboliques...) ainsi que des prises en charge thérapeutiques (irathérapie thyroïdienne).
    Pour que le produit injecté se fixe sur l'organe à étudier, un certain temps est nécessaire variant de 15 minutes (scintigraphie thyroïdienne) à 3 heures (scintigraphie osseuse). Il faut donc attendre ce délai avant de pratiquer les clichés scintigraphiques. La dose administrée est calculée en fonction de l'âge et du poids du patient, selon les recommandations des sociétés savantes nationales et internationales. La scintigraphie est utilisée en routine chez l'adulte et chez l'enfant.

  • Avant l'examen
    Une convocation sera envoyée avec la fiche d'information ainsi que le consentement qu'il conviendra de signer.
    Selon le type d'examen (scintigraphie myocardique, thyroïdienne, surrénalienne), il peut être nécessaire d'interrompre certains traitements, en accord avec le médecin spécialiste et/ou respecter certaines restrictions. Des consignes spécifiques seront communiquées lors de la prise du rendez-vous le cas échéant.
    Il n'est pas nécessaire d'être à jeun sauf pour les scintigraphies myocardiques et quelques examens particuliers (explorations digestives).
    NB : Il est généralement recommandé d'enlever les objets métalliques et bijoux.

  • Déroulement de l'examen
    Après l'accueil par la secrétaire, la prise en charge est réalisée par la manipulatrice en électroradiologie médicale (MERM).
    Une voie veineuse sera mise en place pour réaliser l'injection du MPR. Le délai d'attente est variable selon le type de scintigraphie entre l'injection du MPR et la réalisation des images. Pour certains examens, en cas de délai d'attente long, il est possible de quitter le service en attendant la réalisation des images tardives.
    La durée moyenne de réalisation des images scintigraphiques est d'environ 30 minutes.
    Il est nécessaire de rester allongé sans bouger pendant toute la durée de l'examen.

 

      Salle d'épreuve d'effort pour les scintigraphies                                                 "Gamma-caméra"
                          myocardiques

 

 

Le TEP SCAN

  • Qu'est-ce que le TEP-SCAN ?
    Il s'agit d'un examen diagnostique courant, pratiqué depuis plus de 10 ans, analogue au scanner.
    C'est un examen qui permet de visualiser le fonctionnement de votre corps. Il nécessite l'injection d'une faible dose de produit radioactif, le 18F-FDG. Ce produit est très proche du sucre et passe inaperçu dans le corps. Il n'existe pas d'allergie. L'examen nécessite environ 3 heures.

  • Avant l'examen
    Une convocation sera envoyée avec la fiche d'information ainsi que le consentement qu'il conviendra de signer.
    La veille et le jour de l'examen il faut éviter tout effort physique intense.
    Il est impératif d'être à jeun, de ne consommer aucun aliment, incluant les nutritions parentérales ou boisson (hors eau) dans les 6 heures précédant le rendez-vous. Les médicaments habituels peuvent être pris avec de l'eau non sucrée.
    Pour les patients diabétiques, les consignes seront envoyées lors de la prise du rendez-vous.

  • Déroulement de l'examen
    Après l'accueil par la secrétaire, la prise en charge est réalisée par la manipulatrice en électroradiologie médicale (MERM). Elle réalisera une mesure de la glycémie afin de vérifier que les conditions nécessaires à la qualité de l'examen soient réunies. Une voie veineuse sera mise en place.
    L'examen nécessite de rester au repos toute la période précédant le passage en salle d'examen, c'est-à-dire environ 1 heure. Il sera demandé de rester bien au calme, sans lire, ni écrire, ni utiliser le téléphone portable.
    Avant de réaliser les images, il sera demandé d'aller aux toilettes afin de vider la vessie.
    L'acquisition des images dure environ 30 minutes pendant lesquelles il sera important de rester immobile. Une image complémentaire de 10 minutes pourra être nécessaire dans un second temps.

  • Contre-indication
    Le non-respect du jeûne avant examen empêche la réalisation de ce dernier.

      
                  Box d'examen                                Préparation à l'examen                TEP SCAN                                             Interprétation des images

 Plan interactif des services